Changement d'adresse !

Ce blog a changé d'adresse, vous allez être automatiquement redirigé dans quelques secondes. Si ce n'est pas le cas, visitez
http://www.neonet-france.com
. Pensez à mettre vos favoris à jour. :-)

feedburner
Entrez votre adresse email :

Fourni par FeedBurner

Add to Google Reader or Homepage Add to netvibes http://www.wikio.fr Subscribe in NewsGator Online Suivez moi sur Twitter Rejoignez ma communauté sur MyBlogLog !

Yahoo! prete main forte a Google pour defendre leur partenariat publicitaire

Tags : , , , ,

Rappel des faits : En juillet dernier, alors que Yahoo était en pleine discussion avec Microsoft pour un éventuel rachat de la firme par le géant des logiciels, Google a créé la surprise en annonçant un accord publicitaire avec Yahoo!, fauchant ainsi l'herbe sous le pied de Microsoft. Le contrat en question permettrait à Google d'afficher ses publicités sur le réseau de Yahoo. Comment nous nous y attendions, cet accord a soulevé plusieurs inquiétudes et alimenté quantité de débat, poussant Google à publier plusieurs communiqués expliquant tous les bienfaits de ce partenariat, et a même lancé un site exclusivement dédié à ce problème (à situation désespérée...).


C'est à présent au tour de Yahoo! de se lancer dans la bataille, avec un premier communiqué sur le blog Yodel Anecdotal signé de la main de la Présidente en personne, Sue Decker.

Ce communiqué est très semblable à ceux de Google : l'accord est non exclusif, les deux entreprises ne fixeront pas les prix, il n'y a aucune raison de s'alarmer, etc, etc. J'aurai quand même quelques remarques à formuler concernant l'annonce de Yahoo...

Tout d'abord, alors que les communiqués de Google étaient centrés sur l'idée que cet accord serait bénéfique pour Yahoo!, que tout le monde en bénéficierait, bref : Google ce héro vient au secour de son concurrent dans la mouise... Et bien Yahoo! axe son annonce... sur Yahoo. L'intégralité du communiqué tourne autour des bénéfices que Yahoo! tirera de cet accord.

Un extrait en particulier m'a interpellé :

Cet accord donne aux annonceurs la possibilité de fixer les prix pour distribuer leurs publicités sur un nouveau réseau, incluant les sites de Yahoo.


Par "annonceurs", on comprend que Mme Decker parle des utilisateurs de Google AdWords, qui pourront afficher leurs publicités sur le réseau de Yahoo. On peut voir deux sous-entendus dans cette affirmation :

  • "... la possibilité de fixer les prix..." - cela signifie-t-il que le prix des annonces augmentera puisque le réseau est plus étendu ?
  • Yahoo! dit clairement que cet accord est tout benef pour les utilisateurs du programme publicitaire Google. Mais alors, inciteraient-ils à passer par Google, plutôt que par le programme de Yahoo ?

D'après les autres parties du communiqué, clairement pas. Mais cet extrait peut quand même porter à confusion, et ce sont justement ces deux points que craignent les detracteurs du partenariat.

Enfin, un détail, mais qui a son importance, Sue Decker dit, je cite "Nous mettrons cet accord en place de façon à ce qu'il respecte un principe important que vous connaissez probablement sous le nom du Serment d'Hippocrate : "tout d'abord, ne faites pas de mal.". Vous voyez où je veux en venir ? Cette déclaration est étrangement proche de la devise de Google : "Don't be evil" (ne faites pas le mal). Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Conclusion...

Le communiqué est surtout axé sur les revenus que génèrera Yahoo! de cet accord, mais Mme Decker ne parle presque pas des utilisateurs. On dirait presque que cette annonce est faire pour rassurer les actionnaires de la firme...

Si le souhait de Yahoo! est effectivement de concurrencer Google et éventuellement lui dérober la première place, ils devraient davantage se concentrer sur leurs utilisateurs, et moins sur leur capital. Mais ce n'est que mon humble avis...

_____________

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à
nos flux et aider à sa promotion sur ces sites !



1 commentaires:
gravatar
Diekolonel a dit…
30 septembre 2008 à 08:47  

J'approuve totalement ta conclusion.

Enregistrer un commentaire

Article plus récent Article plus ancien Accueil